dimanche 19 octobre 2014

Comme cela est bien étrange et déconcertant .

Lors du culte la parole du Christ est prononcée puis nous abordons des sujets d actualités mais je ne suis pas sur que l assemblé comprenne bien de quoi il s agit et de qui .
Cela reste flou car des actes accomplis n accompagnent pas ses paroles .

Cette image de sauveur du monde ou l église suit aussi ce principe d intégration  sur un schéma identique à celui du monde extérieur semble en décalage  comme deux forces qui s affronte  mais ne se complète pas ou si peut . 

C est dommage car depuis 40 ans ou c est  efforcé de faire le bien en donnant plus de force aux mal étrange  .

Je ne sais pas si  aujourd'hui on peut trouvé  des solutions à nos problèmes de société, je m aperçois surtout qu' on essaye de complaire à tout ces dictateurs en herbe  tout en s enfonçant un peu plus dans les ténèbres .

L argent ,la cupidité , l envie de posséder ,  la convoitise  sont le nerf de la guerre  ce qui nous corrompt le plus .

Ce qui est déconcertant c est que ces personnes sont croyante et chrétienne enfin c est ce qu' ils disent haut et fort dés la sortie de l église .
Ce projet de communauté manque un élément essentiel vous et moi les outils préféré du Seigneur , c est à travers nous qu' il entent et parle  et par notre intelligence et notre inspiration que ce projet verra le jour  tel est sa volonté .

Aujourd'hui Dimanche 19 octobre 2014 je vais médité   en espérant que cette semaine soit la même que celle d hier  et que ce problème de santé ne soit plus qu' un  vilain souvenir .


Si c est le cas nous pourront reprendre là ou nous sommes arrêté et continuer sur cette route .

Ma foi a besoin de vous de votre soutien de vos prières  de cette inspiration vers ce projet  car un engagement ne peut être repris cela serait un mensonge .

Nous avons le temps mais pas l éternité.

Je vous souhaite  un bon dimanche gardez foi et espoir dans votre inspiration tel est sa volonté .

Que le Seigneur protège tout nos frères et sœurs Amish et Mennonites.

A bientôt.







Ils nous a toujours aimé  mais nous nous l avons oublier et remplacé par un monde sans cœur ni loi sauf celle des marchés économique laissant sur le bas coté son peuple et ses disciples.

 

3 commentaires:

  1. Bonsoir Dominique,

    J'espère que vous allez bien et que vos problèmes de santé sont mineurs ou en phase de guérison. Je suis bien triste aujourd'hui, j'ai appris le décès d'une dame que j'ai connu il y a bien longtemps lorsque je travaillais dans le textile, elle était femme de ménage et très souvent on discutait de mercerie, de patchwork lorsqu'elle venait le matin. Cette pauvre femme qui rentrait chez elle en bicyclette a été heurtée par un chauffard ivre, il l'a traîné sur 10 mètres. Il est sorti de sa voiture, non pas pour voir la victime mais pour ramasser son pare choc et il s'est enfuit, puis à volé une voiture. Il a été arrêté après avoir déjà été inculpé 17 fois sur la voie publique. J'ai eu un accident l'an dernier, j'étais aussi à vélo, une voiture est sortie d'une résidence sans me voir et je n'ai pas eu le temps de freiner, j'ai cogné sa roue et comme un levier j'ai fait un vol plané, j'ai surtout eu le guidon dans le sternum, les côtes et l'épaule abîmées, mais je suis une miraculée si je puis dire ainsi. J'ai des séquelles mais cela n'est rien comparée à la souffrance que certaines personnes endurent au quotidien. Quand on dit que les Français sont nostalgiques, mais de quoi??? de leur pouvoir d'achat qui diminué ou des valeurs qui ont explosées......
    Je me suis demandée Dominique, comment faisait un Breton pour vivre à Paris dans toute cette agitation, ce béton ? Je ne le pourrais je pense.
    Je vous souhaite une bonne fin de soirée
    Sylvie


    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir Sylvie .

    Je suis désolé pour cette dame mais plus encore pour cette personne qui sans le savoir a perdu bien plus que sa liberté .
    Les Français ne veulent pas être assisté mais existé, voila toute la différence .
    Peut être ont ils assez que l on utilise leur nom pour les accuser aux lieux de les aidé .Cette aide si matériel et souvent une illusion qui détruit bien des familles. Encore faut il un intérêt à cette utilité .

    Oui Sylvie les miracles existent c est un faite .
    je comprend votre inquiétude et je la partage vivre dans ce béton est un enfer .

    Ma santé va mieux j espère que cela va duré car ma mission n est pas terminé elle ne fait que commencé .

    A bientôt et bonne soirée que le Seigneur soit votre inspiration .



    RépondreSupprimer
  3. L'essentiel est que vous allez mieux, à chaque jour suffit sa peine. Mais pour votre rétablissement une vie au grand air serait bien meilleure. Je pense que les grandes villes c'est l'enfer de la terre. J'habite également dans une ville mais c'est une petite bourgade tranquille de 8 000 habitants et je suis à 5mn à pied de la forêt et il y a le vignoble pas loin non plus. Ce n'est pas la campagne mais elle toute proche. Cela doit être dur pour vous de vivre dans cet air saturé, ce grouillement permanent.
    Si je le pouvais, j'habiterais dans la campagne profonde mais je ne conduis pas, et j'ai mon travail, j'y vais à pied, ce qui est un luxe aujourd'hui.
    J'espère pour vous que vous pourrez un jour quitter cet endroit, trouver un havre de paix, un environnement plus proche de la nature.
    Mes grand parents habitaient autrefois dans une maison en pleine forêt complètement isolée car mon grand-père était bûcheron.Tout a été vendu à un Suisse qui a détruit la maison d'origine et y a construit un chalet. Mon père a grandi dans cet environnement qui était aussi difficile car il fallait travailler dur. En hiver il descendait en ski, c'était un très bon skieur, pour aller à l'école, et il fallait remonter à pied. Je ne suis pas retournée depuis des années voir cet endroit, cela me crève le coeur même si je n'y ai pas vécu.

    Je remonte le fil du temps, cela me rassure, je me plonge dans mes origines, mes racines, et un jour la boucle sera fermée, je

    J'ai pensé à vous cette semaine car il y a une superette fermera ainsi qu'une boucherie mais il en reste encore une. La sinistrose commence aussi.

    Bonne nuit


    RépondreSupprimer