lundi 13 octobre 2014

Les média nous montre ce que nous voulons bien voir et entendre .

Tout n est pas parfait  chez les Amish c est un fait comme partout la pollution continue de gagné du terrain  souvent avec un vent arrière dominé par une surexploitation de nos ressources.

Ce que je sais c est que ce genre d article dénonçant une pollution excessif de la culture Amish peut être résolu plus rapidement  que la notre .

Que la pollution agricole n est  rien comparé à celle de nos villes  de nos corps .

Chez moi aussi le mal est venu dans cette petite ville campagnarde de 400 habitants  .
Ils avaient voulu construire une usine de méthanisation pour tel ou tel raison  nous montrant tout les bienfait de cette nouvelle usine sans nous dire le prix à payé si elle venait au jour. Rendant les terres industrielles et plus agricole .

Les habitants se sont rebellé  montrant que l on ne vient pas chez les autres sans demandé   et pourquoi .
On a pensé que cette parole de souffrance serait resté bien joliment cantonné dans cette bourgade   mais  celle ci c est propagé tel un feu de paille puis un torrent de flamme jusqu' à paris  ou les miens  petit à petit ont commencé à entendre  une voie de mélancolie  leurs demandant de venir avec eux .

Cela c est bien terminé le préfet voyant une situation qui lui échappé a renoncé aux bonheur de tous et de toute .

Quelque année plus tard ce sont les  protagonistes qui ont donné leur démission disant que l intérêt personnel de certain n était pas l intérêt général des autres .

Détruire aux nom de la cupidité, de l égoïsme devenir esclave  d une technologie nous montre notre faiblesse puis dés le mal bien installé tel une bête ,il faut lui donné à mangé jour après jours année après année  .Voila peut être le prix que nous aurions du payé .

Mais cette petite commune aura été capable de faire   une chose la plus important celle de se rassemblé vers un but commun là ou nous échouons en ce moment  défendre un bien une foi qui nous appartient .

Ce courage ils l on eut celui de se lever de dire non vous ne passerez pas  ce courage nous devons nous aussi l avoir car si nous l avions eut  cela ne se  serait jamais arrivé c est bien un abandon de notre héritage, de notre foi ,de nos campagnes  ,de notre simplicité  ,de notre mission de protégé la création qui entraine ce genre de conflit qui donne aux mal force et volonté  .

Un équilibre doit être instauré pour le bien de tous  voila le but de ce projet .

Les catastrophes d aujourd'hui sont le résultats de nos erreurs passé.

Nous avons du travail devant nous une mission  à accomplir .
Je vous attend patiemment .

Pour l installation de cette ferme  il y a des tas d endroit oublier de tous prêt à nous accueillir  ne demandant qu' une seul chose ne nous oublier pas . Aux début ils seront inquiet mais si  nous savons faire passé l intérêt général avant l intérêt personnel alors nous seront accueilli les bras ouvert .


Que le Seigneur  soit votre guide et votre inspiration .

A bientôt.



photo de Kathie Troyer



2 commentaires:

  1. Bonsoir Dominique,

    Juste un petit passage pour vous dire bonjour car je pars travailler tout à l'heure de 19 h30 à 7h30 demain matin. Une très longue nuit m'attend. Mais je voulais aussi vous dire que je serais moins présente sur le blog, car je vais commencer à préparer la Noël, et je me dis que cela sera peut-être le dernier..... Je commence à préparer les petits gâteaux de Noël, des cadeaux faits maison, des Berewecka (pain de poires) dans la lignée de ce que faisait autrefois ma grand-mère. Je respecte scrupuleusement la tradition Alsacienne.
    A bientôt et portez vous bien .............
    Sylvie

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Sylvie ;
    Il y aura d autre noël soyez en sur.

    Gardez force et courage dans votre foi comme je l est fait .
    Vos commentaires seront les bienvenues.
    Merci A bientôt.

    RépondreSupprimer