mardi 7 octobre 2014

Origine des Amish :

Pour répondre à Sylvie voici un article  Amish sur un héritage Alsacien .

 
Les Amish n ont pas disparu simplement oublier  .
Différentes mission ont eut lieux en Europe .
Une autre est entrain de voir le jour ici sur ce blog . 
 
Merci de votre soutien a bientôt .
 

 
 
 

4 commentaires:

  1. Bonsoir,

    Je vous remercie pour cette parenthèse ouverte sur l'Alsace et bien heureuse de savoir que les Amish de Strasburg pourraient me comprendre...Le dialecte Alsacien est en perte de vitesse et beaucoup de jeunes ne le comprenne plus. Pourtant des efforts sont entrepris dans certaines écoles pour le promouvoir mais cela n'est pas suffisant. Je fais partie de cette dernière génération à l'utiliser couramment avec certaines personnes de mon entourage. Le folklore est ringard et personne n'en veut plus. Les groupes folkloriques Alsaciens ont beaucoup de mal à faire des représentations car ils doivent aller de plus en plus loin et cela coûte cher. Ils cherchent régulièrement de jeunes danseurs mais c'est difficile.
    Il y a plusieurs dialectes avec des variantes pour le Haut-Rhin et le Bas-Rhin. J'ai beaucoup de mal à comprendre le Bas-Rhinois et je n'apprécie guère son dialecte. On ne se mélange pas et cela a toujours été ainsi.
    Sainte-Marie aux Mines étant dans le Haut-Rhin on peut supposer que les Amish parlent le dialecte Haut-Rhinois mais il me semble que les Amish de Strasburg venaient de Strasbourg, d'où le nom de la ville, ils parleraient peut-être plutôt le Bas-Rhinois mais cela n'est pas moins sûr, peut-être avez-vous la réponse si vous les avez rencontré.

    Car il n'y avait pas que des Amish à Sainte-Marie aux Mines, les villages plus cités se trouvent dans le Bas-Rhin, il y en avait également dans les Vosges et en Moselle.
    Il existerait donc aussi plusieurs dialectes chez les Amish Américains, on parle de Pen Dutch, Plat Deutch, un mélange de Hollandais, d'Allemand, de Suisse...tout dépend de leurs origines.

    Mais les Amish Américains parlent aussi beaucoup l'Américain pour les affaires commerciales. Il est faux de dire que le Amish refuse de parler la langue dans le pays où il vit. Il l'utilise mais pas globalement et de manière raisonnée.
    Sylvie

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Sylvie .

    Les amish sont bilingue en général , il parle un ancien dialecte issu de cette héritage Anabaptiste.
    Je comprend ton inquiétude comme je l est dis si nous n arrivons pas à gardé cette héritage culturelle par des actes accompli il sera plus difficile à retrouvé plus tard .

    Je n est pas rencontré d Amish personnellement mais je connais certain Anabaptiste qui ont des ancêtres Amish dans l assemblé Mennonite .
    Ce projet c est retrouvé cette héritage et donné un sens à celui ci , il ne fat pas oublier Sylvie que dans les églises Mennonite cette identité perdu peut parfois causé une lassitude parmi les jeunes qui se retrouve dans cette héritage .Héritage qui se perd dés le culte fini .

    A bientôt merci de ton soutien .

    RépondreSupprimer
  3. Je comprend aussi cette lassitude chez les jeunes Amish, le culte dure trois heures, c'est long pour un enfant. Il n'a qu'une hâte que cela finisse. En Alsace les jeunes ont honte de parler le dialecte, cela ne les intéresse pas du tout, ils sont ommnibulés par leur portable qui est utilisé par les Amish et qui à mon avis est bien plus dangereux que le téléphone. C'est devenu le prolongement de la main.

    Maintenant vous faisiez peut-être allusion à mes origines Alsaciennes et ceux des Amish. Comparativement je dirais qu'ils ne sont pas de la même essence, car pour les Amish ils sont Américains depuis longtemps, ils ont même construit une partie de cet état et sont des figures emblématiques comme les Indiens d'Amérique.
    Je suis de confession Catholique, il n'existe pas de Amish Catholiques......mais qui sait
    Maintenant il est indispensable pour vous d'aller chez vos compatriotes Américains en Pennsylvanie, dans l'Ohio et l'Indiana, les rencontrer, voir les différentes congrégations, les Amish de l'Ancien Ordre, les Beachy Amish, les New Order Amish, ceux qui ont quitté l'Ordre, et rester quelques mois avec eux pour rentrer riche d'expériences et d'informations. Vous ne pouvez pas construire cette Communauté sans franchir cette étape. Cela coule de source à mon avis. Votre expérience Mennonite aussi riche soit-elle ne vous apportera pas une réalité concrète sur le terrain. Si vous ne maîtrisez pas la langue, apprenez dès aujourd'hui, cela vous servira. Vous ne serez pas crédible si vous ne le faites pas. Il vous faut une base solide pour construire, avoir une vision juste en temps réel. Je sais que vous avez le soutien de vos amis Mennonites mais je me répète, si tel est votre souhait, vous devez vous affranchir de cette démarche. Il ne faut pas mettre la charrue avant les boeufs.



    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Sylvie .
    L étape pastorale fera partie de ce projet et en sera l un de ses fondement .

    A bientôt.

    RépondreSupprimer